Contactez-nous!



Association du mont Rougemont


histoire de l'Association du mont Rougemont

Pour en savoir plus sur le mont Rougemont lui même, notamment sa géologie, visitez notre page Découvrir le mont Rougemont

Première association : 1979


En 1978, le Gouvernement du Québec annonçait son intention de protéger le territoire agricole du sud du Québec avec la loi sur la protection du territoire agricole. Les premières versions du projet de loi n'incluaient pas le mont Rougemont. Ce dernier aurait alors été entièrement ouvert au développement domiciliaire, industriel ou commercial, un peu comme le piémont du mont Saint-Bruno à Saint-Bruno et à Saint-Basile. Parralèlement, quelques propriétaires commençaient un défrichage complet de certains secteurs avec d'importantes coupes à blanc. C'était le début de possibles développements domiciliaires dans les secteurs de Rougemont et de Saint-Jean-Baptiste. Un groupe de propriétaires, aidé par des citoyens, ont alors demandés une injonction afin de faire cesser ces coupes à blanc au nom de la protection d'un important milieu naturel résiduel de la Montérégie. Ils ont alors fondé, la Société pour la protection du mont Rougemont. Cette société s'est alors investi afin que le mont Rougemont puisse être intégré dans le territoire agricole protégé. Ils auront finalement réussi à le faire en 1981. La socité s'est dissoute durant les années suivantes.
Voici la carte d'affaire de cette société.


De nouvelles coupes à blanc débutent en 2000.

Au début du vingt et unième sciècle, un important propriétaire débutait une série de coupes à blanc entre le sommet de la croix et le lac des pères, en passant à proximité du lac Saint-Damase. Une fois de plus, des propriétaires voisins et des citoyens non propriétaires se sont regroupés afin de faire arrêter ces coupes. Ils ont alors créé l'Association pour le développement durable du mont Rougemont qui est toujours le nom officiel de l'Association du mont Rougemont qui en est le nom usuel. Avec l'aide de Nature-Action Québec, des démarches en vu d'une acquisition de lot par cet organisme de conservation des milieux naturels ont alors débutés. Des lots importants sont alors devenus propriétés de cet organisme.
Le premier logo de l'APDDMR


2008: La réserve naturelle privée de l'Abbaye Cistercienne de Rougemont

C'est aussi à la même époque que le Gouvernement du Québec promulgait la Loi sur la conservation du patrimoine naturel du Québec. Il devenait alors possible pour un propriétaire de faire reconnaître son milieu naturel en tant que Réserve naturelle en milieu privé, par le Gouvernement du Québec. Les lots acquis par Nature-Action Québec ont pu obtenir cette reconnaissance mais aussi plusieurs lots privés notamment toute la partie boisée des terres de l'Abbaye Cistercienne de Rougemont. Avec près de 50 hectares, cette réserve naturelle privée était une des plus importantes du Québec. Plusieurs autres ont emboité le pas dont une autre au mont Rougemont, la Réserve naturelle Edgar Morier. Ce nom a été donné par Serge Morier, en l'honneur de son père, qui avait toujours utilisé son lot en tennant compte des espèces animales et vététales les plus sensibles.

Au fil des ans, de 2002 à aujourd'hui

Grâce à l'obtention de diverses subventions à partir de 2004, l'Association s'est démarqué par son attrait auprès des propriétaires soucieux d'utiliser leurs lots en tenant compte de leurs particularités biologiques. C'est alors qu'ont débuté les inventaires fauniques et floristiques et la publication des cahiers du propriétaires. Des visites ont aussi été faites avec des propriétaires afin d'identifier les zones sensibles de biodiversité. C'est aussi durant cette période qu'ont débuté les partenariats avec Nature-Action Québec et Conservation de la Nature Canada. Ces organismes de conservation ont d'ailleurs acquis plusieurs lots sur le mont Rougemont durant cette période. Ces partenariats se poursuivent aujourd'hui sous plusieurs formes et nous en sommes honorés et fiers.

Depuis 2002, fort de tous ces partenariats, l'Association aura participé à la création d'aires protégées totalisant plus de 200 hectares, produit plus de 130 cahiers du propriétaires, obtenu des engagements moraux à tenir compte de la biodiversité fragile de la part de plus de 135 propriétaires, publié plus d'une vingtaine de bulletin bi-annuels, rédigés des articles dans les journaux, produit une quarantaine d'ateliers ou de conférences, participé à la création du sentier de la Cidrerie Michel Jodoin, participé à la création et au développement du Club de ski de fond et de raquettes de Rougemont (2006), permis à plus de 800 élèves de la région a réaliser des actions afin de favoriser la biodiversité, etc. Finalement, l'Association s'est alliée avec les organismes de conservation des milieux naturels des 9 autres collines Montérégiennes en initiant la fondation de la Coalition des Montérégiennes.

Merci d'appuyer l'Association du mont Rougemont. 

Toutes les personnes intéressées à aider l'Association du mont Rougemont peuvent contribuer financièrement à nos actions en donnant un montant en argent ou simplement en devenant membre selon les différents statuts.

Devenir membre:

Pour devenir membre, allez sur notre page de ce site: devenir membre.

Donation: Pour donner, vous pouvez simplement nous faire  parvenir un montant par chèque en utilisant l'adresse postale: 

Association du mont Rougemont
120, rue Ledoux
Beloeil (Qc)   J3G 0A4

Vous pouvez aussi nous rejoindre pour prendre entente de virement interac, soit par téléphone au: (450) 779-2725 ou par courriel à l'adresse: info@montrougemont.org 

Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique d'utilisation des cookies.